Après l’échec des pourpalers avec la police et la crevaison des pneus de sa jeep, Martin Fayulu a été contraint de rentrer chez lui par le commissaire provincial de la police Sylvano Kasongo qui vient d’arriver sur le lieu.

Sa suite de véhicule a été neutralisée au Quartier 1 vers l’entrée du Boulevard Kimbuta (Est de Kinshasa), Fayulu a pris place dans la jeep de Fidèle Babala, secrétaire général adjoint du MLC lui aussi venu plus tard sur le lieu.

La police a bord des 6 jeeps a reconduit Martin Fayulu vers chez lui dans la commune de la Gombe. Quand au reste des manifestants, ils ont été prié de rentrer chez eux par la police sous peine d’être arrêté pour trouble à l’ordre public a dit le colonel Blaise, commandant des opérations sur place.

Notons que le Gouvernement provincial a refusé d’accorder l’autorisation de manifester aux militants pour ne saboter la journée de la célébration de l’indépendance.

Décision confirmée par le Chef de l’État Félix Tshisekedi qui a demandé aux leaders de Lamuka de ne pas confondre anarchie et démocratie lors d’une interview accordée à la RFI et France 24 le samedi 29 juin dernier.

Thierry Mfundu

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *