L’information est donnée par la presse rwandaise depuis plusieurs jours et confirmée par plusieurs autres sources. Un bataillon de près de 700 militaires de l’armée rwandaise aurait été autorisé à pénétrer sur le territoire congolais au début du mois de juin en cours.

Le média rwandais Ihame (en Kinyarwanda, cité notamment par un autre média Eyalema.com) confirme qu’au moment où le président rwandais Paul Kagame montait dans l’avion, se dirigeant vers Kinshasa pour pour assister aux funérailles d’Etienne Tshisekedi Wa Mulumba; dans la nuit de jeudi à vendredi 31 mai 2019, vers 1h30 du matin, des soldats rwandais, dont le nombre est estimé à environ 700, ont été vus traversant du Rwanda vers République démocratique du Congo à un endroit appelé Manda.

Les soldats seraient montés à bord de véhicules militaires qui les attendaient à Uvira. Ils ont conduit le long de la route Uvira-Baraka. Vers 8 heures du matin, vendredi, ils en ont embarqué à Nakiyeli et d’autres à Mugatunguru (Atungulu), colline de Mihanga avant de se diviser en trois groupes en direction de Minembwe, Kamombo et Kundondo“, détaillent nos confrères rwandais.

Des sources au sol indiquent que les soldats qui traversaient les collines se dirigeaient vers Mulenge et que, le soir venu, ils étaient clairement visibles sur les collines de Kwirumba, Biziba et Gahwera“, ajoutent-ils.

Les autorités de Kinshasa restent aphones depuis l’apparition de ces informations. Les tentatives de POLITICO.CD pour obtenir une réaction des autorités congolaises sont restées vaines. Toutefois, d’autres médias comme Africa Confidentiel ont confirmé la nouvelle, citant des sources de Onusiennes en RDC, et celles des services de sécurité.

Dans une interview accordée au magazine Allemand Taz International, le président du Rwanda, Paul Kagame, a annoncé que la République Démocratique du Congo et son pays sont en train de formaliser la coopération militaire et sécuritaire afin de prendre en charge les groupes armés responsables de l’insécurité sur les frontières communes entre ces deux États.

Nous sommes même en train de formaliser la coopération en matière de défense et de sécurité afin de prendre en charge les fauteurs de troubles le long de notre frontière” a relevé Paul Kagame, qui soutient la demande officielle d’intégration de la RDC au sein de la communauté des États d’Afrique de l’est.

De son côté, la presse rwandaise estime que les soldats rwandais se seraient introduits en RDC pour “détruire ce que l’on appelle les garnisons du général Kayumba Nyamwasa, qui ont été rapportées par différents journaux et reprises par les rapports de l’ONU.”

Les journaux de Kigali ont rapporté que le chef rebelle Banyamulenge, Gumino, était soupçonné d’être celui qui hébergeait les soldats de Kayumba Nyamwasa.

2 comments

Comments are closed.