Le 1er juin 2019 au Stade des martyrs à Kinshasa, Paul Kagame se tient aux cotés de Félix Tshisekedi, alors que toute capitale congolaise rend hommage à l’opposant historique Etienne Tshisekedi. Mais un homme se faufile, glisse entre le procole d’Etat et vient serrer la main du président rwandais. Il s’agit de Vital Kamerhe. Le Directeur de cabinet de Félix Tshisekedi est partout. On le voit tantôt entre les deux présidents, comme donnant des « instructions ».  Bien avant, dans toutes autres sorties de Félix Tshisekedi, Kamerhe est là.

Le fait est que depuis sa nomination au poste du Directeur de cabinet, l’ancien opposant forme un binôme bien étrange avec le président Félix Tshisekedi. Il était d’ailleurs, selon l’accord conclu avec ce dernier à Nairobi en 2017, son colistier, censé être nommé Premier ministre si Tshisekedi était élu.  Mais, même si le nouvel accord conclu avec Joseph Kabila désillusionne un peu Vital Kamerhe, le privant ainsi de la Primature, le président de l’UNC profite néanmoins de sa nouvelle position pour jouer un rôle qui s’apparente de plus en plus à une co-présidence avec Félix Tshisekedi.

« Jamais un Directeur de cabinet n’a tant pris de place aux côtés d’un Chef d’Etat »

La semaine dernière en Tanzanie, Kamerhe signe un texte « au nom du gouvernement de la République démocratique du Congo », qui n’a pas manqué de faire parler de lui. Aux côtés de Félix Tshisekedi, en voyage, tout comme à Kinshasa, Kamerhe ne manque aucun moment pour se montrer visible. Il rééditera l’exploit au Burundi.

Bien plus que ça, à la Présidence, c’est des proches de Félix Tshisekedi qui se plaignent de cette attitude. « Nous sommes face à quelqu’un qui veut à tout prix monopoliser toutes les actions du Chef de l’Etat, mais qui sert en réalité ses propres intérêts », confie un membre du Collège des Conseillers de Félix Tshisekedi à POLITICO.CD. « Jamais un Directeur de cabinet n’a tant pris de place aux côtés d’un Chef d’Etat », ajoute-t-il.

Loin des reproches d’ordre sentimental, Vital Kamerhe est de plus en plus pointé du doigt même lorsqu’il s’agit des choix et questions politiques. Si, en public, Félix Tshisekedi affiche plutôt grand sourire avec son chef de cabinet, dans les coulisses, les relations sont beaucoup plus tendues. Récemment, le Président congolais a vu son Directeur de cabinet s’opposer à ses choix notamment concernant les nominations à la tête de la Gécamines et SNCC. « Vital [Kamerhe] estimait qu’il était trop tôt pour opérer ses nominations. Mais le Président est allé contre ses conseils, ce qui ne l’a pas plu », explique une autre source qui a requis l’anonymat.

Un président parallèle ?

Ces nominations sont à la base des vives tentions entre le camp de Joseph Kabila et celui de Félix Tshisekedi. Du côté du président congolais justement, on estime que s’opposer à ces décisions « stratégiques », c’est « travailler pour le compte de Kabila ». «  Le Président [Félix Tshisekedi] a fait preuve d’une grande intelligence avec ces nominations qui sont non seulement cruciales à la tête ces sociétés publiques, mais elles lui ont permis de contre-balancer les discussions rudes avec le FCC autour de la composition du gouvernement. S’opposer à cette stratégie nous pousse à nous demander quel camp Vital sert-il réellement », ajoute notre source.

Des prohes de Vital Kamerhe rejettent en bloc cette version. « C’est des inepties », commente un cadre de l’UNC. « Vital Kamerhe soutient le Président Félix Tshisekedi. Il a toute sa confiance et ça se voit. Nous n’avons pas le temps de suivre ces gens qui veulent nous déstabiliser », dit-il.

Mais il y a aussi la question des avantages au sein du cabinet présidentiel. « Les proches de Kamerhe sont beaucoup plus avantagés que ceux du Président. C’est un fait », insiste notre source au sein du collège des Conseiller de Félix Tshisekedi.

Pendant ce temps, le duo tient en public. Mais nul ne sait pour combien de temps encore. Il est clair que même s’il a eu besoin de lui pour commencer son règne, Félix Tshisekedi doit à présent se sentir encombrer par un bras droit qui ne tient plus trop à sa place.

3 comments

  1. Un directeur de cabinet, est un héros dans l’ombre. J’ai déjà twite d’es la semaine qui a suivie l’investiture. Sans arrière pensé pour vk mais un direcab est un homme que l’on voit pas souvent. Il va même oublier à traiter les gros dossiers pour s’interresser à des paparazys.

  2. NAINU BOLELI TE!
    Le serf et taupe de Paul Kagame dit Kamheréon vous les fera voir de toutes les couleurs. Seuls les naïfs ne sont pas capables de le voir. Le temps nous en dira plus et qui vivra verra.

  3. Cela n,est pas une surprise. Kamerhe est plus malin que président qu,il sert. Si aujourd’hui nous sommes là où on est, c,est kamerhe qui a conduit Félix dans ce schéma de négociation du pouvoir.

Comments are closed.