Accusés d’avoir participer à la mise à sac du siège du PPRD, deux militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ont été condamnés ce lundi par le Tribunal de grande instance de Lubumbashi.
Leurs peines vont de 5 à 10 ans de prison.

Cinq autres militants ont été acquittés par le tribunal.

Selon le jugement rendu par le tribunal, les deux condamnés ont été reconnus coupables d’avoir participé aux incidents perpétrés au siège du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD /Lubumbashi).  

Pour rappel le mardi dernier, le siège du PPRD Lubumbashi a été mis à sac par les militants de l’UDPS pour protester contre la coalition FCC-CACH et pour dénoncer les propos jugés outranciers au Chef de de l’Etat par le député du FCC Charles Nawez.

Alors qu’il visitait le siège saccagé du PPRD, le Gouverneur du Haut Katanga avait déclaré que les auteurs seraient poursuivis et arrêtés.
Entretemps, le siège de l’UDPS/ fédération du Haut Katanga a aussi été vandalisé pendant la même période en guise des représailles.

TBM