Les jours passent et Martin Fayulu et Moïse Katumbi se distancient davantage. Des écarts de vision politique post électorale, aux écarts de langage, rien ne va entre les deux hommes. Dans une interview accordée au journal Le monde, Martin Fayulu revient sur sa campagne électorale, “sa victoire volée” et ses relations avec les membres de Lamuka, la coalition politique dont il a défendu les couleurs à la présidentielle du 30 décembre 2018.

La campagne électorale a été un succès mais lson aboutissement a été une déception, lui qui se dit avoir été volé. Sa victoire a été attribuée à Félix Tshisekedi par la CENI après un accord politique avec le président sortant Joseph Kabila.

Et depuis, rien ne va comme avant entre les membres de Lamuka. ” On sait que certains ne sont pas clairs dans Lamuka. Après les élections, il y en a pour qui le combat est devenu trop dur à mener”, a-t-il regretté.

Parmi les personnes devenues floues après les élections, Moïse Katumbi : ” Katumbi sait exactement ce qu’il fait. Il n’a pas la même conviction ni les mêmes principes que moi. J’ai toujours été écœuré par ceux qui font de la politique pour l’argent”, a-t-il dénoncé.

Mercredi 12 juin, c’est Martin Fayulu qui a donné le mot d’ordre aux députés de Lamuka afin de protester devant la Cour constitutionnelle contre “les invalidations iniques” de leurs collègues par cette Cour, alors que le Coordonateur en exercice de Lamuka s’appelle Moïse Katumbi.

Tout en réclamant haut et fort la réorganisation des élections, Martin Fayulu propose tout bas aux diplomates la création d’un “haut conseil national des réformes institutionnelles ” en vue des prochaines élections, en 2023. La page des élections de 2018 est tournée mais il faut prévenir la récidive pour 2023.

2 comments

  1. Lui qui ne fait pas la politique pour l’argent, que peut-on dire de lui qui a monnayé sa voix en 2006, l’octroyant à un candidat gouverneur d’une famille politique contre laquelle la sienne sienne s’opposait au détriment d’un candidat de sa propre famille politique en contrepartie d’une somme d’argent d’environ 40000$?

  2. Lorsque vous détournez du regard aux combattants qui ont lutté, pour s’associer avec c’est homme, nous pouvons réellement dire que vous êtes devenu plus petit que nous. Nous vous invitons à rejoindre la vraie lutte, afin de ordonné un mot d’ordre qui nous permettra de tout reprendre en main et de aidé ceux qui ont fait la même choix que vous de s’associer avec des hommes qui n’ont pas la même vision de la libération que nous. @Mbole NK MB Mangikila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *