Les missions diplomatiques des États-Unis d’Amérique, de la Suisse, du Canada et du Royaume-Uni déplore l’aggravation des tensions politiques en République Démocratique du Congo, suscitées par les décisions de la cour constitutionnelle d’invalider les élections de plus de 30 parlementaires, dont la plupart sont de l’opposition.

Dans une déclaration conjointe rendue publique ce vendredi à Kinshasa, les missions diplomatiques de ces pays occidentaux indiquent que “les récentes décisions de la cour constitutionnelle prises en dehors des échéances prescrites par la loi nuisent à un climat politique apaisé et mettent à risque l’opportunité après les élections présidentielles et législatives de donner place au changement pour lequel la population a voté“.

Les missions diplomatiques occidentales se disent au regret de l’incertitude et de la méfiance créées par ces décisions et rappellent leur engagement à consolider et soutenir la démocratie, l’Etat de droit, les droits de la personne et la lutte contre la corruption aux côtés des acteurs du changement.

Les représentations de ces pays Européens et Américains condamnent les confrontations récentes et appellent les acteurs politiques du pays à proscrire l’usage de toute forme de violence.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD