Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi s’est prononcé sur l’actualité politique de la RDC ces dernières semaines, à travers une déclaration politique faite ce mardi 11 juin. Évidemment le deuxième rendez-vous manqué de Moïse Katumbi à Goma figure au menu de cette déclaration.

Après son (Ndlr : Moïse Katumbi) retour à Lubumbashi le 20 mai, il lui est imposé d’y demeurer confiné, par des interdictions répétées de survol et d’atterrissage d’aéronefs pour ses déplacements à Goma, point de départ souhaité de sa tournée de prise de contacts et de communication avec la population dont il s’est toujours senti proche et attaché“, déplore Ensemble pour le changement.

Par ailleurs, la plateforme politique de Moïse Katumbi dit avoir assisté à un défi lancé au peuple congolais par la Cour constitutionnelle qui a invalidé 21 députés nationaux de Lamuka et 2 sénateurs.

Ensemble pour le changement dit s’en remettre au président Félix Tshisekedi pour stopper et corriger l’arbitraire dans ce paysage sombre.

Sinon, ” il nous restera, en tant que peuple, que de nous prendre entièrement en charge, sur la base de l’article 64 de la constitution, en vue de recouvrer nos droits fondamentaux et notre dignité bafouée “, conclut le communiqué.

1 comment

  1. Maintenant il est clair que katumbi est dans la voie de FAYULU,n’est-ce pas? qui est plus visionnaire que l’autre ?il a accepté le 3ème dont lui-même est victime aujourd’hui ?c’est pourquoi j’appelle au sens de la responsabilité et de dépassement régionaliste à mr KATUMBI et son groupe.le problème du Congo ne sera pas la guerre de leaders mais de l’intérêt nation rien que pour le peuple.

Comments are closed.