La dernière ligne droite vers la mise en place des commissions permanentes à la Chambre basse du Parlement a éte amorcée ce lundi 3 juin.

Jean-Marc Kabund a Kabund, 1er vice-président de l’Assemblée nationale, a regroupé autour de lui les présidents des groupes parlementaires. Au cours de ces échanges, il était question d’harmoniser des vues sur la composition des commissions permanentes dont les membres sont proposés par les présidents des groupes parlementaires.

Dans son mot d’orientation, Marc Kabund a exigé des présidents des groupes parlementaires de faire preuve de justesse et de responsabilité dans le choix des membres de chaque xommission.

Pour ce faire, ils doivent prendre en compte, a ajouté le vice-président de l’Assemblée nationale, des facteurs objectifs de compétence ey de disponibilité.

Voulant corriger les erreurs de la dernière législature, le bureau travaille d’arrachepied pour rétabir le déséquilibre constaté dans l’affectation des députés dans différenteq commissions à la lumière des dispositions de l’article 44 du règlement intérieur qui impose une répartition de plus ou moins de 40 élus par commission permanente.

A terme, il.s’agit de pourvoir suffisamment membres les commissions moins en vue telles que celles de Droits de l’Homme, du Genre, Famille et Enfant ou celle de l’Evaluation des recommandations de l’Assemblée nationale.

Augustin K./Politico.cd