Le coordonateur de la plate forme lamuka, Moise Katumbi Chapwe est de retour au pays depuis ce lundi 21 mai 2019. Moise katumbi dit revenir pour la réconciliation nationale et le bien être de ses frères congolais qui selon lui, ont longtemps souffert.

Approché par Rfi, l’opposant congolais a réitéré son engagement de mener une opposition républicaine contrairement à Martin Fayulu, un autre leader de Lamuka qui demeure inébranlable au sujet de la vérité des urnes et qui ne jure que sur la démission du président actuel de la Rdc.

Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle dernière continue de renouveler sa détermination à obliger la démission de Felix Tshisekedi à la Présidence de la république. Le mercredi 15 mai lors d’une conférence à Kisangani, il a donné quelques semaines à Felix Tshisekedi.

« Le peuple congolais n’est pas avec Tshisekedi et Kabila l’actuel président entend exercer ses fonction» avait-il déclaré avant d’annoncer que dans quelques semaines, il compte utiliser des méthodes employées par les soudanais et algériens enfin de restituer le pouvoir au peuple.

Des idées qui ne semblent pas rencontrer celles de Moise Katumbi et de Lamuka selon le coordonnateur de cette plate forme politique de l’opposition. Sur le micro de nos confrères de la RFI à l’occasion de son retour au pays, Moise Katumbi ne veut pas jouer à la cour constitutionnelle.

L’ancien gouverneur du Katanga renvoi les élections de décembre dernier au passer pour avancer« Je ne suis pas la cour constitutionnelle, ce qui est passé est passé allons de l’avant » a-t-il déclaré Contrairement à Fayulu, Katumbi lui veut aider le président élu à changer le
pays.

« Ce qui est plus important ce que le nouveau président puisse changer ce pays, et nous nous sommes de l’opposition, nous allons l’aider à changer ce pays. Nous allons condamner là ou il le faudra et nous seront une opposition exigeante » a-t-il renchéri

Moise Katumbi va-t-il convaincre Fayulu à se rallier à sa vision pour éviter la fusion de Lamuka. « Ce n’est pas ma vision, c’est la vision de Lamuka. La charte de Lamuka a été très claire, et cette charte a été signée par nous tous, moi je défends ce que dit la charte de Lamuka » a ajouté Katumbi avant de président que lui entant que coordonnateur ne fait que respecter ce que dit la charte.

Il y a-t-il dissonance d’idée entre Martin Fayulu et Moise Katumbi ? En tout cas, ce qui est vrai est que l’un opte pour une opposition républicaine et l’autre pour celle radicale.

Merveilles Kiro/Politico.cd