“Je remercie mon Dieu pour mon retour“, lance Moïse Katumbi à sa descente d’avion. Vêtu en blanc  et portant un drapeau de la RDC au cou, l’opposant congolais retrouve la terre de ses ancêtres en homme de paix. Exilé du pays trois ans durant,  l’ex gouverneur du Katanga,  bénéficiaire des mesures de décrispation politique, est rentré pour consoler le peuple congolais, d’après ses propres mots.  

Je reviens pour la paix et la réconciliation dans notre pays et surtout pour défendre les intérêts du peuple congolais et défendre notre constitution. Je reviens pour voir mes frères qui ont trop souffert. Le plus important pour moi c’est la population congolaise”, a-t-il déclaré devant la presse.

Empêché de se représenter aux élections de décembre 2018, le président d’ensemble pour le changement et coordonnateur de la plateforme LAMUKA, prévoit une tournée à travers le pays dans les prochains jours.

“La vérité c’est comme l’huile qu’on veut noyer, elle finit toujours par triompher. La vérité est têtue, je n’ai rien fait. Je reviens chez moi, je suis chez moi et je dis merci aux autorités qui m’ont remis le passeport”, a signifié Katumbi.

Pour accueillir Moise Katumbi, ses partisans sont vêtus  en blanc pour certains et d’autres tenant des mouchoirs blancs en signe de paix et scandant des chansons à sa gloire. Le semaine dernière, l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga avait exprimé sa détermination à défendre la constitution. Ce lundi, il a encore clamé son innocence dans ses ennuis judiciaires.

Pour l’heure, Moise Katumbi reste bloqué dans la masse, difficile donc de se frayer un passage au regard de la foule. Le cortège avance à pas de tortue.