Le leader du Rassemblement Congolais pour la Democratie/Kisangani-Mouvement de Liberation (RCD/K-ML), Antipas Mbusa Nyamwisi va bientôt rentrer en République Démocratique du Congo après de 5 ans d’exil. Une annonce faite par le porte-parole de ce parti politique à POLITICO.CD.

Paul Muhindo Vahumahwa révèle que rien n’empêche Antipas Mbusa Nyamwisi de revenir au pays.

À POLITICO.CD, cet élu du territoire de Beni indique que le jour et l’itinéraire du retour d’Antipas Mbusa Nyamwisi, un de cas emblématiques repris par l’accord de la Saint Sylvestre pour la décrispation politique, sera dévoilé incessamment.

“C’est une grande personnalité de ce pays et nous ne voyons pas pourquoi il ne doit pas rester au pays. Il avait été obligé de s’exiler par des méthodes cavalières pouvoir de Joseph Kabila. Mais comme nous sommes dans une vague des retours de beaucoup d’exilés, lui aussi est parmi ceux là qui vont revenir. Nous sommes déjà entrain de voir comment il va arriver; et le moment opportun, la date vous sera communiqué” a déclaré Paul Muhindo Vahumahwa à POLITICO.CD.

Accusé par plusieurs observateurs d’entretenir des relations avec des groupes armés qui écument le Nord-Kivu, l’ancien ministre des affaires étrangères et coopération régionale, également de la décentralisation dans les gouvernements Gizenga et Muzito ne se reproche de rien soutient le porte-parole du RCD/K-ML.

“Il y a pas d’entraves qui peuvent l’empêcher de rentrer jusque là. Il ne se reproche de rien pour des choses qu’il avait faites contre la République, il n’ y a que des mauvais acteurs qui montaient des mauvais plans contre lui” a-t-il renchéri.

Très proche de Moïse Katumbi, Antipas Mbusa Nyamwisi, l’un de sept (7) leaders de la coalition Lamuka, qui vit en Belgique après des années d’exil passées en Tanzanie, au Kenya, en Ouganda, en Afrique du Sud n’a pas contesté la victoire de Félix Tshisekedi.

Alors que Martin Fayulu appelle à la démission de Félix Tshisekedi et à la réorganisation des élections, plusieurs leaders de la coalition Lamuka ont opté pour une opposition républicaine.

Merveilles Kiro et Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD