Alors que les autorités congolaises ont appelé à son arrestation et remise en prison, le député congolais Ne Muanda Nsemi fait une demande d’asile à l’Ambassadeur itinérant en Afrique et Consul Général Honoraire de la République d’Haïti, dans une lettre consultée par POLITICO.CD.

Je viens, par la présente, auprès de votre honneur, sur instruction personnelle de l’Honorable MUANDA NSEMI (…) solliciter un asile politique en sa faveur“, explique cette lettre signée par un de ses proches, et datant d’avant sa réapparition.

Le chef d’un groupe sécessionniste politico-religieux, qui s’était échappé de prison en mai 2017 lors d’une évasion spectaculaire, a été présenté mardi à la télévision publique (RTNC) par Joseph Olenghankoy, président du Conseil national de suivi de l’accord politique de sortie de crise signé en 2016.

Je sollicite que Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Itinérant en Afrique et Consul Général Honoraire de la République d’Haïti en RDC, à l’image de son géniteur dans les années 1960, donne du sien afin que NE MUANDA NSEMI qui a toujours considéré ce pays-là comme étant un second territoire Kongo, puisse l’accueillir au Consulat pour assurer sa sécurité au terme des ennuis judiciaires qui pèseraient sur sa personne.

Gourou et ex-député congolais, Ne Muanda Nsemi s’était évadé le 17 mai 2017 de la prison de Makala qui avait été la cible d’une attaque qui avait conduit à l’évasion de plus de 4.000 détenus.

Les autorités ont donc promis de l’arrêter et de le remettre en prison.