WDC Executive Director Marie-Chantal Kaninda addressing the 6th Forum of the Africa-Belgium Business Week in Genval, Belgium

Étendre la portée du processus de Kimberley aux questions relatives aux droits de l’homme et aux relations de travail, comme le préconise le World Diamond Council (WDC), contribuera à créer les conditions permettant aux mineurs de diamants artisanaux de l’Afrique subsaharienne de réaliser leur potentiel économique, a déclaré  Marie-Chantal Kaninda, directrice exécutive de WDC, au 6ème forum de la Business Week Afrique-Belgique, qui s’est réunie hier à Genval, en Belgique.

Marie-Chantal Kaninda prononçait le discours d’ouverture en sa qualité de présidente d’honneur du forum, organisé par Africa Rise, une organisation belge qui promeut l’émergence économique et sociale de l’Afrique par le biais de contacts entre ses entrepreneurs et leurs homologues d’autres régions du monde. Les invités d’honneur du forum étaient Faustin Archange Touadera, président de la République centrafricaine (RCA), et Charles Michel, Premier ministre belge apprend POLITICO.CD des organisateurs de ce forum.

Faustin Archange Touadera (center), President of the Central African Republic, flanked by Marie-Chantal Kaninda (left), Executive Director of the World Diamond Council, and Stephane Fischler (right), WDC President, during the 6th Forum of the Africa-Belgium Business Week in Genval, Belgium

Se référant à l’accord de paix signé en février par le gouvernement centrafricain et 14 groupes rebelles, visant à mettre fin à la guerre civile longue de sept ans dans le pays, Mme Kaninda a exprimé l’optimisme du WDC selon lequel la fin du conflit entraînera de meilleures perspectives pour le pays africain.

“Nous pensons que grâce à la mise en œuvre du processus de paix, la RCA sera en mesure de reprendre l’exportation illimitée de diamants bruts, appuyée par le système de certification du Processus de Kimberley, et, en paraphrasant le Président, contribuera résolument à orienter la RCA vers son développement” dit-elle.

L’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs de l’industrie de l’extraction de diamants, ainsi que des travailleurs d’autres secteurs clés, tels que l’agriculture et la foresterie, aura un impact positif sur les communautés qu’ils soutiennent, a déclaré Kaninda, ainsi que sur d’autres secteurs de l’économie et du pays en général. “Ce sont les développements que nous voudrions que le Processus de Kimberley soutienne, en élargissant son champ d’application”, a-t-elle noté.

“Quelqu’un a écrit:” Quand l’Afrique se réveillera, le monde s’épanouira “, a déclaré le directeur exécutif du WDC. “En effet, l’Afrique doit s’éveiller, en particulier l’Afrique subsaharienne. Quand nous parlons de ce grand et beau continent, nous parlons encore trop souvent de violence, de manque de démocratie, de pauvreté et de corruption. Ce sont des maux et des mots que nous aimerions sentir ou entendre plus” conclut Marie-Chantal Kaninda.

Fiston Mahamba I POLITICO.CD