Durant les trois derniers mois, les cas de criminalité ont été de plus en plus resurgents en ville et en province de Kinshasa. C’est ce qui a poussé la tenue d’une réunion de sécurité, présidée le samedi 23 mars, par le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité, son excellence Basile Olongo, à la quelle a pris part la police nationale congolaise.

Quelques mesures ont été préconisées pour juguler ces cas d’insécurité comme:

  • l’actualisation de la cartographie des écuries,
  • l’assainissement des lieux de retranchement des kulunas et autres chégués , par l’opération évacuation des garages pirates et véhicules abandonnées sur la chaussée, L
  • l’interdiction à circuler des véhicules avec plaque d’immatriculation bâchée, sans plaque d’immatriculation, avec plaque d’immatriculation de couleur verte, avec gyrophare, avec sirène.

Toutes ces mesures ont pour finalité de mettreffin à la confusion dans la ville.

La récupération des toutes les gardes policières auprès des privées, des personnes morales et personnes physiques à qui il leur est demandé de s’adresser aux services de gardiennage pour leur protection, l’implantation des escadrons mobiles d’intervention dans des lieux à forte criminalité rappelle un compte rendu de la police nationale Congolaise parvenu à POLITICO.CD.

À part ces quelques mesures citées ci-haut, il sied de rappeler que des patrouilles mixtes des policiers et militaires seront menées dans la région pour mettre fin aux cas de criminalité.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD