Le maire de la ville de Butembo accuse les rebelles Maï Maï d’être auteurs de l’incendie criminel contre le centre de traitement d’ebola de Katwa.

Sur les ondes de la radio locale RTVH ce matin, Sylvain Kanyamanda affirme sue les assaillants étaient munis d’armes blanches et des bidons de carburant.

“Ce sont des Maï Maï selon les explications sur leur mode opératoire. Ils étaient munis de couteaux, machettes et bidons de carburant” a affirmé le maire de la ville.

Selon une source au sein de l’équipe de riposte contactée par Politico.cd, le bilan de l’incendie survenu aux environs de 21 heures cette nuit est provisoirement d’un garde malade mort dans un ravin en tentant de se sauver, deux vehicules, deux générateurs et une dizaine de motos brûlés.

*Sammy Mupfuni*