Butembo: incendie criminel d’un centre de traitement Ebola, les autorités accusent les Mai Mai

Le maire de la ville de Butembo accuse les rebelles Maï Maï d’être auteurs de l’incendie criminel contre le centre de traitement d’ebola de Katwa.

Sur les ondes de la radio locale RTVH ce matin, Sylvain Kanyamanda affirme sue les assaillants étaient munis d’armes blanches et des bidons de carburant.

“Ce sont des Maï Maï selon les explications sur leur mode opératoire. Ils étaient munis de couteaux, machettes et bidons de carburant” a affirmé le maire de la ville.

Selon une source au sein de l’équipe de riposte contactée par Politico.cd, le bilan de l’incendie survenu aux environs de 21 heures cette nuit est provisoirement d’un garde malade mort dans un ravin en tentant de se sauver, deux vehicules, deux générateurs et une dizaine de motos brûlés.

*Sammy Mupfuni*

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.