Félix Tshisekedi a prêté serment le jeudi 24 janvier dernier et a pris les clés de la présidence le jour suivant. Mais le pour l’opposant Adolphe Muzito qui conteste son élection, le fils de Tshisekedi est déjà “C’est pire que Kabila”

Dans une interview publié ce jeudi à Jeune Afrique, il critique les premières mesures prises par Félix Tshisekedi, notamment  en convoquant les responsables de la police après les manifestations sanglantes de Lubumbashi, et en suspendant le directeur général de la compagnie publique Transco suite à la grève de ses employés.

“Du point de vue de la forme, ce n’est pas à lui d’agir, c’est au gouvernement. Ensuite, pour moi, c’est de la communication. À ce jour, je n’ai pas vu de sanction réelle“, estime Adolphe Muzito, l’un des fondateur de la coalition LAMUKA, qui réclame la victoire de Martin Fayulu.

Ce que j’attendais de lui, c’est un débat de fond sur l’organisation des institutions. En principe, il vient de l’opposition – je n’y crois d’ailleurs plus. Mais normalement, il devrait porter un projet alternatif à celui du pouvoir, qui est toujours là. Donc pour qu’il impose sa ligne politique, il faut de fortes négociations. Je ne vois pas ça. Tout ce que je vois, ce sont des tractations pour un partage des postes“, dit-il.