Quatre personnes ont été tuées dont trois étudiants et un policier dans les heurts entre des policiers et des étudiants qui manifestaient contre la coupure d’eau et de l’électricité sur le site de l’Université de Lubumbashi, mais aussi le réajustement des frais académiques.

Selon un communiqué  lu dimanche sur les antennes de la RTNC, ces incidents ont été provoqués par un officier principal de la Police nationale congolaise (PNC), Yawe Bertin, qui avait ordonné de tirer, sans sommation, sur les étudiants qui revenaient d’un entretien avec le gouverneur de la province du Haut-Katanga.

“Le Chef de l’Etat, Commandant suprême des forces armées, Garant de la Nation, de la paix et de la sécurité, soucieux de faire respecter scrupuleusement les droits humains et les libertés publiques, a condamné avec force cet acte d’un officier supérieur principal, en attendant l’enquête qui sera diligentée sans délai“, annonce le communiqué.

Le Président congolais a décidé aussi la suspension de la mesure portant réajustement des frais académiques pris par le ministre de l’ESU, qui doit être entendu sur ce fait afin d’établir les responsabilités, annonce encore ce communiqué.

Le Président de la République appelle la population estudiantine au calme et à la retenue et présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes aussi bien civiles que policières”, insiste ce communiqué.