“Ça ne va pas”, c’est la phrase qu’a lancé Félix Tshisekedi en plein discours devant la nation et des invités de marque venus assister au premier transfert pacifique de pouvoir en RDC. Le nouveau président a par la suite interrompu son discours, avant de divaguer brièvement.

Selon ses proches, il s’agit d’un “mal être” causé notamment par le gilet pare-balles trop épais et trop serré. “Il n’est pas vraiment habitué à ce genre de situation“, confie un de ses proches sous le seau d’anonymat à POLITICO.CD.

Mais la situation serait un peu plus sérieuse. Un médecin spécial qui a été dépêché vers la tribune a finalement décidé de mettre un terme au discours, nous explique la même source. “Il a été décidé d’écourter le discours après une consultation rapide. La situation a été jugée sérieuse. Le Président est dans état de fatigue extrême“, ajoute-t-elle.

Félix Tshisekedi a lui-même donné cette version, affirmant notamment que la longue campagne électorale aurait en effet pesé sur cet état de fatigue. “Il [Le Président] doit à présent beaucoup se reposer. Il a été partout durant le mois passé, le rythme de travail était infernal. Et là, avec les nouvelles charges, il doit prendre un moment pour retrouver le mieux de sa forme“, ajoute notre source.