Le siège provincial du Mouvement de Libération du Congo est barricadé par plusieurs véhicules remplis de policiers peu avant midi à Kinshasa. L’opposant Martin Fayulu avait prévu d’y tenir un meeting.

Aucune explication officielle n’est fournie. Mais le siège du MLC, parti de Jean-Pierre Bemba, situé sur l’avenue de l’Enseignement à Kinshasa est totalement barricadé par des éléments de la police. L’entrée au siège est interdite à toute personne par ces policiers qui campent aux alentour et devant, observe un journaliste de POLITICO.CD.

Martin Fayulu avait appelé ses militants à une “matinée politique” qu’il devrait tenir ce lundi 21 janvier à cet endroit. L’opposant congolais continue de contester l’élection de Félix Tshisekedi. La nuit du samedi où les résultats définitifs de la Présidentielle ont été proclamés par la Cour Constitutionnelle, il s’est auto-proclamé “Président légitime”, appelant ses partisans à des manifestations pacifiques.