L’Afrique du Sud s’est engagée à acheter 2 500 mégawatts au barrage appelé Inga 3, dans le cadre d’un traité conclu en 2013 entre les deux pays. En décembre, le ministre sud-africain de l’énergie, Jeff Radebe, a informé les autorités congolaises de la volonté de son gouvernement d’augmenter le montant qu’il achèterait.

Je souhaite indiquer à l’Afrique du Sud son intention de se procurer une capacité supplémentaire de 2 500 mégawatts en plus de celle engagée en vertu du traité“, a déclaré Radebe dans une lettre adressée le 19 décembre à Bruno Kapandji, à la tête de l’Agence pour le développement et la promotion du grand Inga.

Le plan visant à doubler les prélèvements futurs du barrage pour l’Afrique du Sud intervient alors que Petoria soutient farouchement Kinshasa dans la crise politique actuelle, notamment au niveau de la sous-région.

Cyril Ramaphosa, président sud africain, était l’un des soutiens farouches de Joseph Kabila lors d’une réunion la semaine dernière à Addis-Abeba, ayant abouti à une position très offensive de l’UA au sujet des résultats des élections en RDC. L’UA avait par ailleurs demandé à la Cour Constitutionnelle de la RDC de suspendre sa décision sur l’examen des recours, émettant des doutes sur les résultats donnant Félix Tshisekedi victorieux. Une victoire soutenue par le camp de Kabila.

Dimanche, l’Afrique du Sud a félicité Félix Tshisekedi pour sa victoire après la proclamation définitive des résultats par la Cour Constitutionnelle, demandant à la population congolaise “d’accepter” ces résultats.