Il n’y aura pas de recomptage des voix en RDC. Malgré la pression internationale, la Cour Constitutionnelle a rendu son verdict tard dans la nuit, rejetant toutes les requêtes de l’opposant Martin Fayulu, mais également celles de Théodore Ngoy, confirmant dans la foulée la victoire de Félix Tshisekedi.

“La Cour proclame Félix Tshisekedi président élu de la République démocratique du Congo”, a annoncé la Cour Constitutionnelle dans une audience tard la nuit.

L’opposant Félix Tshisekedi a été déclaré victorieux de la Présidentielle historique du 30 décembre en RDC. Selon les résultats provisoires publiés le 10 janvier par la Commission électorale, Tshisekedi a remporté la Présidentielle avec 38,57%. Il devance Martin Fayulu qui a recueilli 6.366.732, soit 34,83% et d’Emmanuel Shadary, le candidat du pouvoir, qui n’a recueilli que 4.357.359 soit 23,84%.

Cette victoire provisoire du fils d’Etienne Tshisekedi a été largement contestée notamment par l’opposant Martin Fayulu qui a saisi la Cour pour “faire annuler ces résultats.” De son côté, l’opposant Théodore Ngoy a saisi la plus haute instance judiciaire congolaise pour faire annuler tout simplement ces élections.

La décision de la Cour Constitutionnelle confirme définitivement la victoire de Félix Tshisekedi. De ce fait, le leader de l’UDPS devient officiellement le cinquième président de la RDC depuis l’indépendance du pays en 1960. Le premier à être élu dans des élections organisées par un Président sortant.