Martin Fayulu, opposant congolais et candidat à la Présidentielle a introduit une requête jeudi à la Cour Constitutionnelle pour contester les résultats donnant Félix Tshisekedi victorieux du scrutin du 30 décembre en RDC. Mardi à Kinshasa, la Cour a ouvert les débats entre différentes parties.

Dans sa requête, Martin  Fayulu a pris le soin de ne pas demander “l’annulation des élections”, une situation qui risque de prolonger le séjour de Joseph Kabila. Le candidat de LAMUKA et ses avocats veulent obtenir “l’annulation des résultats” promulgués par la Commission électorale à la Présidentielle. « Notre Haute cour aujourd’hui doit prendre ses dispositions en ordonnant le recomptage des voix pour apaiser tout le monde», affirme le coordonnateur du collectif de ses avocats, Me Toussaint Ekombe.

Dans un communiqué publié mercredi dans la soirée,  les États-Unis affirment se “tenir”aux côtés du peuple de la RDC, appelant la Cour Constitutionnelle à de la transparence. “Les États-Unis soutiennent le droit légitime des candidats de formuler un recours juridictionnel contre les résultats des élections et exhortent la Cour constitutionnelle à mettre en œuvre un processus légal, juste et transparent de résolution des litiges électoraux“, affirme ce communiqué traduit de l’anglais par POLITICO.CD.

Les États-Unis demanderont des comptes à ceux qui ont perpétré la violence électorale ou sapé les processus démocratiques. Le maintien de la paix en RDC dépend d’un processus juridique et totalement transparent permettant de résoudre tout problème concernant les résultats des élections“, mettent-ils en garde.