Selon le Colonel Pierre Mwanamputu, porte-parole de la Police congolaise, 5 civils ont été tués dans les échauffourées entre les forces de l’ordre et des partisans de l’opposant Martin Fayulu à Kikwit, dans le Kwilu. “Il y a également 17 policiers blessés. Un émetteur de 1Kw et plusieurs accessoires de la RTNC ont également emportés. La station a été pillée“, affirme-t-il joint au téléphone ce vendredi par POLITICO.CD.

Ces échauffourées ont débuté jeudi matin après l’annonce de la victoire provisoire de l’opposant Félix Tshisekedi à la Présidentielle du 30 décembre devant Martin Fayulu, dont Kikwit est son bastion.

Des jeunes gens ont barricadé des routes, sortant dans la rue pour s’attaquer à des symboles de l’Etat. Selon eux, c’est Martin Fayulu, candidat qu’ils ont majoritairement élu, qui a remporté ces élections.

D’autres sources indiquent ce matin que les forces de l’ordre traquent des partisans de l’opposition dans la ville, suspectés d’avoir commis “des actes de vandalisme”. Des jeunes des quartiers Kikwit 4 et 3 ont passé la nuit dans la forêt, craignant d’être interpellés.