Deux événements ont eu lieu ce matin à Mbandaka dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, annoncent des sources officielles à POLITICO.CD. Selon le Colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la Police, un responsable local de la coalition LAMUKA (Martin Fayulu) et plusieurs cadres de cette formation d’opposition ont été arrêtés par les forces de l’ordre ce matin dans la capitale de la province de l’Equateur.

Le Coordonnateur de la coalition LAMUKA a appelé ses partisans à se rassembler et à se diriger vers le Centre locale de compilation des résultats [des élections] pour réclamer les PV. Ils ont été dispersés par la police“, explique-t-il, joint au téléphone par POLITICO.CD.  “Le Coordonateur et trois de ses acolytes sont appréhendés par la Police. Ils sont sous interrogatoire et seront, dès ce soir, déférés vers le ministère public”, ajoute-t-il.

Soutenu par Jean-Pierre Bemba, dont l’ex-Equateur, y compris Mbandaka est le bastion,  Martin Fayulu conteste la victoire provisoire de l’opposant Félix Tshisekedi annoncée jeudi par la Commission électorale. Selon les chiffres communiqués par la CENI, Félix Tshisekedi l’a emporté par 7.051.013 soit 38,57%. Il devance Martin Fayulu qui a recueilli 6.366.732, soit 34,83% et d’Emmanuel Shadary, le candidat du pouvoir, qui n’a recueilli que 4.357.359 soit 23,84%.

Selon des sources proches de la société civile, ces sont principalement des partisans de l’opposants Martin Fayulu qui sont descendus dans la rue tôt le matin. Plusieurs jeunes ont brûlé de pneus, tentant de barricader des routes. “La police tente de disperser des jeunes qui brulent des pneus et barricadant des routes pour protester. Il y a eu des tirs dans certains endroits, mais on ignore s’il y a des victimes. Pour l’instant, les partisans de l’opposition sont traqués par la police“, explique une source locale.

Par ailleurs, le Colonel Mwanamputu note un autre événement non lié à la situation des élections. “Il est relatif au ramassage d’un corps sans vie d’un motard près de l’Hôpital général de référence de Wangata“, dit-il.  Plusieurs motards ont été dispersés par la police dans la ville alors qu’ils tentaient de forcer la résidence du gouverneur.  “Les motards se sont empressés pour amener le corps de leur collègue à la résidence du gouverneur, avant d’être dispersés“, explique-t-il.

Le corps de l’infortuné a été ramené à la morgue par la Police“, ajoute-t-il en affirmant qu’à l’heure actuelle, la situation est revenue à la normale, notant aucune victime ni blessé.