A quelques heures de la publication des résultats à l’élection présidentielle, les esprits s’échauffent dans certains états majors des candidats à la magistrature suprême. Si à l’Ecide de Martin Fayulu tout semble calme, à l’UDPS comme au PPRD les militants se mobilisent pour attendre avec beaucoup d’enthousiasme le verdict final.

Plus de 5 milles militants de l’UDPS se sont mobilisés depuis la mi-journée à la 10ème rue Limete attirant l’attention de tous les passants. Avec des chants, danses et cris de joie, rien ne semble arrêter ces jeunes de moins de 25 ans pour la plupart qui n’hésitent de perturber timidement la circulation au boulevard du 30 juin pour clamer la victoire de leur leader.

Il sont vite repris par un groupe des dirigeants qui leur demandent de libérer la voie publique et de se limiter au carrefour de la 10ème rue et du boulevard pour éviter l’intervention de la police qui, depuis, est restée non loin de là mais sans intervenir.

Pour ces jeunes seul Felix Tshisekedi sera proclamé comme nouveau président de la RDC.

A plus de trois Kilomètre de là, au siège provincial du PPRD sur l’avenue Sendwe, une centaine des militants réceptionnent des T-shirts, chapeaux et autres insignes du parti. Des véhicules et motos ont également été remplis du carburant.
Mais par contre la situation semblait moins mouvementée au siège national du parti présidentiel.

“ Ici nous sommes dans la sérénité et nous avons la victoire de notre côté “ a indiqué Louis d’Or Balekelay , l’un des chargés de communication du candidat Shadary.

Le calme règne aussi bien au siège de l’UNC de Vital Kamerhe, directeur de campagne de Felix Tshisekedi et au siège de la Majorité Présidentielle MP.

Entre temps, les yeux sont tournés du côté de la CENI qui va dans quelques heures donner le nom du successeur de Joseph Kabila qui est à la tête du pays depuis environ 18 ans

Willy Akonda Lomanga