Nouvelle pression de Washington autour des résultats des élections en RDC

Dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD,  la Commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis exhorte les autorités congolaises à publier des résultats “conformes au vote des congolais” en République démocratique du Congo.

“Après deux ans de retard, j’ai été heureux de voir la République démocratique du Congo organiser des élections le 30 décembre. Ce jour-là, des millions de Congolais ont exprimé courageusement leur désir d’un transfert de pouvoir pacifique et démocratique. Maintenant que les votes sont comptés, les autorités de la RDC doivent comptabiliser les votes et publier les résultats de manière transparente pour assurer la confiance du public dans le résultat des élections“, affirme ce communiqué signé par le sénateur américain Eliot L. Engel.

Plus d’une semaine après des élections historiques mais tendues en RDC, la Commission électorale n’a toujours pas publié les résultats officiels. Le pays est coupé du monde, alors que les autorités ont décidé de couper Internet et les SMS. Pour l’opposition et la société civile, cette situation vise à falsifier les résultats de ces élections au profit du pouvoir.

Du côté des Etats-Unis, on appelle une fois de plus le gouvernement à rétablir internet et les SMS, y compris à accorder l’accès aux centres de compilations aux observateurs indépendants. “Le gouvernement congolais doit rétablir les connexions Internet, les SMS et les médias sociaux qui ont été coupés dans les grands centres urbains, et donner à ses citoyens la possibilité de s’exprimer pacifiquement“, affirme le communiqué du Sénateur Eliot L. Engel.

Depuis la tenue des élections, Washington se montre particulièrement pressant à l’endroit des autorités congolaises. Dans un communiqué publié ce jeudi 3 janvier, les Etats-Unis ont déjà officiellement appelé la Commission électorale  publié “les résultats exacts” des élections du 30 décembre.  Washington a également annoncé l’envoie de ses troupes au Gabon, prêtes à intervenir en RDC en cas de violences, pour protéger ses interêts.

Un peu plus fort, c’est le président de la Commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Ed Royce qui a publié une déclaration dénonçant les élections du dimanche 30 décembre en République démocratique du Congo. “Les élections retardées d’hier n’étaient ni libres ni équitables. Plus d’un million de personnes dans les principaux bastions de l’opposition ont été empêchées de participer. Ailleurs, les informations faisant état de longues files d’attente, de dysfonctionnements des machines à voter et de matériel d’électeur manquant étaient courantes“, dénonce ce message écrit en anglais et traduit par la rédaction de POLITICO.CD.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.