Dans une conférence de presse ce jeudi à Kinshasa, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) affirme que les résultats en sa possession “consacrent le choix d’un candidat comme président”.  L’abbé Donatien Nshole, secrétaire général du CENCO, qui a animé cette conférence de presse, a également invité la commission électorale à publier “la vérité des urnes”.

La Cenco dispose d’un réseau de 40.000 observateurs pour les opérations de vote dimanche. Alors que le pays est coupé du monde dans l’attente des résultats, la Commission électorale affirme qu’elle ne serait finalement pas en mesure de les rendre public le 6 janvier comme annoncé initialement.

 

Le président de la CENI, Corneille Nangaa, a fait cette révélation mercredi dans la soirée devant les principaux candidats à cette Présidentielle  du 30 décembre, à l’occasion d’une réunion initiée par l’Union Africaine. Selon lui, les centres de dépouillement des votes n’avaient reçu que 17% des feuilles de décompte.

J’en doutais, je sais que certains coins du pays n’ont pas encore transmis les résultats. Que ça soit dimanche ou lundi ça ne nous dérange pas. Ce que nous voulons, c’est que les résultats publiés reflètent la vérité des urnes“, a affirmé pour sa part Vital Kamerhe au micro de POLITICO.CD à l’issue de cette même rencontre