Les opérateurs congolais de la connexion internet admettent avoir reçu des ordres de “restreindre” la diffusion des images et vidéos, mais promettent que la connexion sera rétablie.

La RDC est sous black-out depuis peu avant midi. Aucun réseau de connexion internet ne fonctionne à travers le pays où beaucoup, comme à la rédaction de POLITICO.CD ont recours a des réseaux de pays limitrophes pour se connecter.

Si les opérateurs admettent avoir effectivement coupé internet, ils expliquent que la situation va se rétablir bientôt. « Nous avons reçu l’instruction de restreindre les images et les vidéos, ça pourrait avoir un impact sur les réseaux sociaux. La connexion a été coupée le temps d’ajuster, mais elle va être rétablie », promet un employé d’un des opérateurs de téléphonie cité par la RFI.

A POLITICO.CD, un responsable d’une société de téléphonie mobile confirme cette information, affirmant que sa société par exemple éprouve quelques difficultés à mettre en place cette restriction. “C’est assez sélectif, mais nos abonnés seront bientôt reconnectés”, promet-il.

La société civile congolaise dénonce de son côté une censure qui vise à “falsifier” les résultats des élections. Du côté du pouvoir, on tente de faire face à une spéculation grandissante depuis la fin du vote hier. Des partisans des tous les camps ont commencé a publié des procès verbaux, revendiquant la victoire, alors que les résultats officiels ne devraient pas retrouvé rendus publics avant plusieurs.