La coalition de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe accuse le pouvoir congolais d’avoir coupé la connexion internet pour faciliter la fraude, alors que le dépouillement des résultats est toujours en cours.

Nous sommes dans notre centrale, nous continuons la collection des données. Malheureusement, depuis qu’on nous coupé l’internet, le flux s’est réduit, mais on le fait maintenant par voie téléphonique“, explique l’avocat Jacquemain Shabani, responsable de la Cellule électorale de la coalition CACH, qui soutient la candidature de Félix Tshisekedi,

Mt Shabani affirme par ailleurs, en citant des résultats en possession de sa coalition, que le candidat du pouvoir arrive largement derrière les deux principaux opposants en lice dans cette Présidentielle. « Par rapport aux résultats que nous sommes en train de recueillir, notre candidat se comporte très bien. Le candidat Shadary est en troisième position un peu partout, avec des faibles résultats. C’est ce qui explique cette coupure d’internet, on craint maintenant un coup de forme », affirme-t-il au téléphone de POLITICO.CD.

La Commission électorale rassure de son côté que cette coupure d’internet n’a aucune incidence à la collecte des résultats, ni au processus actuel. Cependant, plusieurs organisations, y compris la Communauté internationale dénonce le fait que des observateurs indépendants ne soient pas associés à ce processus de dépouillement.

« Nous sommes convaincus qu’ils sont en train de préparer un coup de forme avec cette coupure d’internet. Mais c’est un très mauvais calcul qu’ils sont en train de faire. Aujourd’hui, cette population, je ne vois pas comment ça va passer », dit Mt Shabani, affirmant disposer, grâce à sa centrale électorale, des données majeures des résultats. « Nous disposons d’une grande partie des preuves, nous sommes en train de constituer la vérité des urnes, nous sommes certains sur les résultats », ajoute-t-il.

La coalition au pouvoir se dit de son côté serein, et appelle à attendre les résultats de la Commission électorale « seule habilitée à communiquer sur cette question. »