Oui je le confirme. C’est exacte mais je n’ai pas encore les noms candidats qui instrumentalisent les gens ne sont pas encore connus. J’ai appelé mes notables de Bukombo ce matin mais ils ne savent pas“, révèlent l’administrateur de Masisi Cosmas Kangakolo, joint au téléphone par POLTIICO.CD.

Selon lui, c’est a Bukombo, Nyabiondo, Lwitsho et Mahanga que ces événements ce passent ce dimanche. “Ils se sont introduits dans les bureaux de vote pour imposer leurs choix mais la population est sortie. Le vote a été partiel dans ces localités“, renseigne-t-il cependant.

D’autres sources affirment que ces miliciens ont obligé les populations à voter pour le candidat de la coalition au pouvoir, Emmuel Ramazani Shadary, et le la candidat Marie Shematsi à la députation.

Ces localités villages sont controlés par les milices. Mais partout dans le territoire les élections se sont bien déroulées à part dans ces localités”, ajoute l’administrateur de Masisi.

Les concernés, ni la Commission électorale n’ont souhaité réagir à ces informations. Un peu partout dans l’Est du pays, le vote a été largement perturbé ce dimanche.