Les élections sont ouvertes depuis ce matin à travers le pays. Pour la première fois, les Congolais sont appelés à élire un nouveau Président qui n’est pas en fonction. Cependant, si le vote se déroule dans le calme, de difficultés grandissantes compliquent la situation.

Dans la capitale congolaise, plusieurs cas de machine à voter défectueuses sont rapportées par des sources concordantes. Dans l’Est du pays, à Bishange dans le Masisi, 4 machines sur les 9 présentes sont tombées “légèrement” en panne rapporte un journaliste de POLITICO.CD. Plusieurs bureaux de Goma connaissent la même situation.

Principalement, ces machines posent des problèmes de manipulation. Les populations locales n’arrivent à les utilisera sans contrainte. L’autre problème c’est les batteries qui se déchargent plus vite que prévue.

Dans plusieurs centres et bureaux de vote à Kinshasa, Lubumbashi et même Goma, n’ont toujours pas débuté les opérations de voter jusqu’à 11H, heure locale. “A Dimbelenge au Kasaï central, les machines à voter sont bloquées, le mot de passe est oublié par les agents de la Ceni. Pas de vote“, signale l’activiste Jean Claude Katende. ‏