Une douce pluie s’abat depuis ce matin à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Les rues sont encore calmes, beaucoup ne sont pas encore sortis. Les plus courageux ont certes cherché à prendre d’assaut des bureaux de vote un peu plus tôt, vers 5h.

Au collège St Raphael, dans la Commune de Limete, jusqu’à 7h30, le vote qui devait débuté à 6H n’avait pas encore lieu. « Nous n’avons pas encore reçu les listes, notre superviseur nous demande d’attendre » explique un agent, cité par le journaliste de Jeune Afrique, Pierre Boisselet.

La même situation est observée un peu partout à Kinshasa. Mais la pluie semble avoir aussi retardé les électeurs. Les bureaux de vote ne sont pas encore remplis de monde.

Le président Joseph Kabila et le candidat de la coalition au pouvoir, Emmanuel Ramazani ont voté dan un même bureau dans la Gombe, aux côtés en autres de l’Abbé Donation Nshole de la CENCO. Plusieurs hautes personnalités ont également déjà voté.

Plusieurs incertitudes entourent cependant ces élections, l’opposition a refusé de signer hier un accord de bonne conduite sous l’égide de la SADC. Selon Vital Kamerhe, la Commission électorale n’a pas voulu donner des garanties aux opposants concernant notamment le dépouillement manuel des élections à la place des machines, la transmission de données, ou encore l’accès des témoins de l’opposition aux bureaux de vote.

Mais ce matin, la CENI semble avoir néanmoins tenu son paris d’organiser le vote ce 30 décembre, même si la journée ne fait que commence.  Comment à Lembe Saint Saint Théophile, où des journalistes de POLITICO.CD ont observé électeurs qui ont du mal à utiliser la machine a voté.