RDC: à Kisangani, la population tente de voter dans une confusion indescriptible

Au centre de vote Bangbandi, dans commune de Mangobo, un groupe d’électeur d’une même famille ne retrouve pas leur noms sur la liste d’électeurs. La lettre K qui est leur initiale n’est pas répertorié sur les listes de tous les bureaux et pourtant ils ont bel et bien été enrôlé dans ce site.

Un membre de la société dénonce de son côté, le nombre impressionnants de témoins dans les bureaux de vote. Cette présence massive des délégués des candidats inquiète plus un observateur trouvé sur le lieu.

Il y a risque que la présence de ces témoins augmente de manière significative le nombre de vote par dérogation au profit des certains candidat ayant accrédité beaucoup de témoins“.

Au centre de vote du Collège Maele à Kisangani dans la commune de Makiso comme dans beaucoup’ d’autres centres, les discussions sont vivent entre les témoins et les agents de la CENI.

C’est le cas d’un des bureaux de vote situé au complexe scolaire Wina de la commune Tshopo. Le superviseur a du mal à maîtriser la foule. Il reconnaît avoir fait recours à l’armée pour tenter de faire face aux témoins qui veulent imposer leur loi en refusant de sortir du bureau de vote pour laisser place aux autres, surtout de l’opposition.

Dans ce bureau on retrouve la présence d’un policier et d’un élément de FARDC qui a été invité pour mettre de l’ordre. Mais sa présence est mal digérée par les électeurs qui le juge trop brutal.

Dans ce site, une machine à bloqué. La responsable de ce centre affirme que ce cas arrive de plus en plus dans certains bureaux.

Ernest Mukuli / Kisangani

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.