Joseph Kabila: “mes détracteurs peuvent aller au diable”

Dans une longue interview  au journal français  LE MONDE, le président Joseph Kabila a demandé  son bilan après 17 ans à la tête du pays, fustigeant ses détracteurs.

“Un pays sans problèmes, c’est le paradi”, lance Joseph Kabila dans cette interview à 48 heures des élections historiques en RDC“Mes détracteurs peuvent aller au diable”, enchaîne le président congolais qui n’est pas candidat à la propre succession.

Joseph Kabila défend donc son bilan, appelant à regarder le pays dix ans en arrière pour mieux appréhender son action.

« Il faut regarder la RDC aujourd’hui et il y a dix ans. Ça n’a rien à voir. Il y avait des centaines de groupes armés contre une dizaine aujourd’hui avec finalement peu de vrais foyers de tension,insiste-t-il. Sur vingt-six provinces, seules deux subissent aujourd’hui des tentatives de perturber la paix et la sécurité», dit-il.  

A mon arrivée à la tête de l’Etat en 2001, j’avais promis la réunification du pays, la stabilité de l’économie, la démocratisation et la reconstruction. La croissance économique n’a jamais été de moins de 3 %, le pays est uni et j’ai organisé trois élections avec celle de dimanche”, fait-il remarquer.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.