Vital Kamerhe dément des rumeurs selon lesquelles la rencontre de plusieurs heures cet après-midi entre la mission d’observation de la SADC, les opposants, le pouvoir et la CENI avait pour but de reporter les élections.

Il n’était pas question de reporter les élections. Au contraire nous sommes venus pour confirmer avec force que nous voulons des bonnes élections“, dit le directeur de campagne de Félix Tshisekedi à l’issue de cette rencontre qui intervient à 48 heures des élections en RDC. “Nous avons attiré l’attention des agents de l’ordre, qu’il n’est pas question qu’elles puissent tirer sur la population qui vient faire son devoir civique“, a-t-il ajouté.

De son côté, le président de la CENI Corneille Nangaa a également confirmé la tenue des élections le dimanche 30 décembre. “Ce dimanche il y aura élection. Nous allons voter pour le prochain Président de la République, pour nos députés nationaux et provinciaux. Il ya des problèmes qui peuvent se poser par ci par là“, a-t-il dit.

La mission d’observation de la Communauté des Etats d’Afrique australe a convoqué une réunion d’urgence pour évaluer la situation en RDC. Martin Fayulu et son directeur de campagne, Pierre Lumbi étaient bel et bien présents au luxueux Fleuve Congo Hotel, à quelques mètres de la résidence officielle du président Kabila à Kinshasa. Il sont vite rejoints par Vital Kamerhe et François Muamba, qui représentent Félix Tshisekedi, qui n’a pas voulu venir. Le jeune Sénateur congolais Jean-Claude Mokeni représente la coalition au pouvoir aux côtés de quelques cadres du Front Commun pour le Congo.