Comme annoncé initialement par POLITICO.CD, tous les protagonistes des élections en République démocratique du Congo sont entrés en réunion cet après-midi à Kinshasa autour d’une délégation de la Communauté des Etats d’Afrique Australe (SADC).

Martin Fayulu et son directeur de campagne, Pierre Lumbi sont bel et bien présents au luxueux Fleuve Congo Hotel, à quelques mètres de la résidence officielle du président Kabila à Kinshasa. Il sont vite rejoints par Vital Kamerhe et François Muamba, qui représentent Félix Tshisekedi, qui n’a pas voulu venir.

En face, il y a le jeune Sénateur congolais Jean-Claude Mokeni qui représente la coalition au pouvoir aux côtés de quelques cadres du Front Commun pour le Congo. La réunion, qui a débuté peu après 16h, n’a rien laissé filtré à quelques journalistes sur place.

Une autre réunion été tenue mercredi à Brazzaville par les dirigeants de la SADC et de la CIRGL, avec pour objectif de créer un plan d’action en cas de fiasco lors des élections en République démocratique du Congo (RDC), a révélé le ministre angolais des Relations extérieures, cité par la presse angolaise

Selon le chef de la diplomatie angolaise, Manuel Augusto, les leaders des deux blocs régionaux veulent croire que tout ira bien et qu’il n’y aura pas de “situation catastrophique” postélectorale.

Mais nous devons aussi être réalistes, et étant réalistes, nous devons convenir que le climat prévaut en RDC est de contestation, cela ne nous assure pas … que tout peut aller bien“, a-t-il déclaré.