Le parti de Félix Tshisekedi n’entend pas cautionner le report des élections annoncé hier par Corneille Nangaa, président de la CENI, pour les villes de Beni, Butembo et Yumbi. “[L’UDPS] désapprouve la décision du régime finissant de Monsieur KABILA qui prive les populations des circonscriptions susmentionnées le droit de participer au choix du nouveau président de la République“, affirme ce communiqué signé par Jean-Marc Kabund, Secrétaire général de ce parti historique d’opposition en RDC.

Tout en disant “compatir” avec les populations de Beni et Butembo “déjà victimes des tueries à répétition, des viols et maintenant de l’injustice électorale“, l’UDPS met en garde la Commission électorale d’organiser les élections sur toute l’étendue du pays le 30 décembre. “[L’UDPS] Monsieur NANGAA à organiser impérativement les élections ce dimanche 30 décembre 2018 dans tous les endroits de la République exemptes, selon lui, de menaces d’Ebola et d’insécurité“, dit le communiqué.

Et si les élections ne sont pas organisées le 30 décembre comme souhaité, l’UDPS “appelle le peuple congolais à rester vigilant et mobilisé, si les élections n’ont pas lieu le 30 décembre, en vue d’actions pacifiques et continues dans le cadre de l’article 64 de la Constitution jusqu’au départ de Monsieur KABILA et de son système.