Dans une conferencee de presse tenue ce jeudi a Kinshasa, le chef de la diplomatie congolaise, Léonard She Okitundu lance un ultimatum de 48 heures à l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC pour qu’il quitte le pays.

Fait suite au renouvellement des sanctions de l’UE contre des proches du président Joseph Kabila et des officiels congolais, le gouvernement congolais a annoncé ses mesures de rétorsion ce jeudi à Kinshasa. “Première mesure touche le Chef de mission de l’UE en République Democratique du Congo conformément à l’article 9 point i de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques Concrètement, le Gouvernement de la République Democratique du Congo invite instamment le Conseil Européen à procéder impérativement, dans les 48heures, au rappel de son Chef de mission en RDC” affirme Léonard She Okitundu.

Cette mesure d’une part, sanctionne le comportement répréhensible de l’intéressé et d’autre part, s’inscrit dans le cadre de la reciprocite prementionnée“, ajoute-t-il.

Le chef de la diplomatie congolaise explique avoir épuisé tous les recours diplomatiques avant d’en arriver à cette decison. “J’ai adressé un ultime rappel au Conseil européen, au nom du Gouvernement de la République, pour la reconsideration de ces sanctions, de préférence antérieurement au déroulement des elections. Cette démarche de dernière chance s’est en définitive avérée vaine“, dit le ministre congolais.