Corneille Nangaa a annoncé que les agents électoraux procéderont au dépouillement manuel de résultats, qui seront ensuite inscrits sur les procès verbaux, puis publiés.

Nous procéderons au dépouillement manuel des bulletins. Puis nous devrons transcrire les résultats comptés manuellement sur des procès verbaux. Ces résultats seront annoncés. Pas ceux des machines” a dit Corneille Nangaa.

Le président de la centrale électorale a précisé que la contrainte liée au temps ne fait plus l’inquiétude de son institution car l’expérimentation de la machine à voter a permis de lever cette crainte. “Nous avons expérimenté le temps de vote avec la machine. Dans un village avec 635 électeurs on a commencé à 6 h. Tout le monde avait voté à 15 heures” a expliqué Corneille Nangaa.

Par ailleurs, le président de la CENI appelle à l’apaisement quand aux incertitudes sur la non maîtrise de l’outil informatique par la majorité de la population Congolaise, constituant l’électorat. “Il faut arrêter de croire que les Congolais n’ont jamais utilisé d’ordinateur et qu’ils serons déconcertés par les machines” rassure-t-il.