Commentant cette arrestation à l’agence de presse britannique Reuters, l’avocat de la défense Tresor Kabangu a également déclaré que des membres de son équipe avaient demandé “que le ministre congolais de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, comparaisse devant le tribunal pour expliquer les négociations qu’il avait menées avec les représentants de Kamuina Nsapu“.

Emmanuel Ramazani Shadary est maintenant le candidat préféré du président Joseph Kabila pour le remplacer aux élections du 23 décembre. Un porte-parole de Shadary n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire de la part de Reuters.

Le général Timothee Mukuntu, procureur chargé de l’affaire, a déclaré vendredi à Reuters que le colonel Jean de Dieu Mambweni avait été arrêté mais qu’aucune charge formelle n’avait encore été déposée contre lui.

Les appels sur le téléphone de Mambweni ne se sont pas connectés et il n’a pas été facile de savoir s’il était représenté par un avocat. Il a précédemment nié avoir joué un rôle dans la mort de Michael Sharp et de Zahida Catalan.

Le procureur a déclaré que Mambweni avait été arrêté après une session du procès de certains membres de la milice arrêtés jeudi.