Lisala, la petite montagne de la Mongala a surpris le pouvoir congolais. C’est ici, dans cette autre autre ville jadis jardin du feu maréchal Mobutu, que l’opposition, notamment l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, y tient l’un de ses bastions. Il faudra également compter d’autres opposants comme Nzanga Mobutu, dont le père a grandi dans les environs. Mais cette ville miséreuse a visiblement le coeur partagé.

A dix heures mercredi, elle a vidé ses maisons, descendant dans les rues pour accueillir un hôte spécial, le candidat du pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary. Jeunes, vieux, mères et parfois des enfants ont constitué une foule immense, surprenant même aux rangs du pouvoir.

Comme à Gemena et Gbadolite la veille, c’est une nouvelle dynamique pour Shadary. Il compte bien capitaliser en promettant tout sur son passage. “Arrivé à Lisala où nous avons été reçu par toute la population et avons sollicité leurs suffrages. Après, direction Bumba où les compatriotes du coin venus de Kin avec toute la population de Bumba nous ont réservé un accueil délirant. Bumba sera une de nos priorités une fois élu“, explique même le candidat sur son compte Twitter.

Car comme à Lisaka, la ville portuaire de Bumba a également réservé un accueille chaleureux pour le dauphin de Kabila.  Arrivé à Mbandaka, dame la pluie s’est mêlée à la situation. Depuis ce matin, les organisateurs tentent bien que mal à  monter un podium pour la tenue d’un meeting. Quoi qu’il arrive, le candidat du FCC et ses alliés, notamment le vice-Premier ministre José Makila, auront néanmoins réussi à remplir les rues de l’Equateur.