Le candidat de la coalition LAMUKA a longtemps attendu avant de lancer effectivement sa campagne électorale, embourbé par des conflits avec l’aviation civile qui a eu la main lourde pour donner l’autorisation à son jet privé. Mais c’est la ville de Beni, région meurtrie de l’Est du pays, que Martin Fayulu a choisi comme point de départ.

A Kinshasa, aux côtés d’Eve Bazaïba, Secrétaire générale du MLC de Jean-Pierre Bemba; et d’Adolphe Muzito, Martin Fayulu a embarqué, peu après 10H, à bord de son British Aerospace 125 depuis l’aéroport international de N’djili à Kinshasa. Il lui faudra pas moins de 5H pour atterrir à Beni, où la mobilisation a commencé tôt ce matin.

Des dizaines des personnes sont en effet déjà sur le lieu du meeting en plein coeur de Beni-ville. Sur place, beaucoup sont motivés à soutenir Fayulu, la ville est très hostile au pouvoir en place, alors que toutes la région fait, depuis 2014, face à des attaques répétées contre des civils, faisant des milliers de morts.  D’autres arrivent de Butembo, située à plus de 50Km ou encore d’Uvira pour venir accueillir Martin Fayulu. Le Rond point Nyamwisi, lieu du meeting commence déjà à être inondé de monde.

Dans une interview vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Fayulu a une fois de plus appelé à voter le 23 décembre “avec bulletins papiers”, réitérant son engagement pour faire partir Kabila.