L’Ambassade américaine à Kinshasa rouvre finalement ses portes mardi!
sdr

Après plus d’une semaine de fermeture suite à une menace terroriste, l’Ambassade des Etats-Unis à Kinshasa va finalement rouvrir ses portes au public le mardi 4 décembre.

“L’ambassade des États-Unis à Kinshasa sera rouverte au public le mardi 4 décembre. Tous les services consulaires fonctionneront exclusivement sur base de rendez-vous”, annonce un communiqué publié lundi soir sur la page Facebook l’Ambassade.

Dans ce communiqué annonçant cette nouvelle, l’ambassade américaine dans la capitale congolaise affirme “travaillé étroitement avec le gouvernement de la RDC pour répondre à une menace terroriste contre des installations du gouvernement américain à Kinshasa”

C’est depuis le dimanche 25 novembre que les États-Unis ont annoncé une menace terroriste sur leurs installations à Kinshasa, citant des informations crédibles. Les autorités congolaises ont confirmé la menace, déployant des éléments de la police pour sécuriser des sites américains.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.