Malgré la pluie, des centaines de militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et ceux de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) ont mis cap vers l’aéroport international de N’djili, dans l’est de Kinshasa, pour accueillir leurs leaders attendus dans la capitale.

“Purification de la RDC, la pluie de bénédiction arrose le peuple de Dieu pour réécrire une nouvelle histoire avec FATSHVIT” lance une militante de l’UNC sur Twitter. Même état d’esprit dans les rues où certains sont prêts à marcher jusqu’à l’aéroport, situé à une vingtaine kilomètres.

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont déjà dans l’avion qui les ramène vers Kinshasa depuis Nairobi. Les deux leaders ont signé un accord de coalition pour un ticket pour les élections du 23 décembre.

“Ils vont atterrir vers 12h. Il y aura en suite un cortège qui va les ramener vers le centre-ville où un meeting” renseigne un proche.

Kinshasa, la mobilisation qui a commencé depuis lundi fait face à une forte pluie qui s’est déclarée tôt le matin. “Nous allons tout braver pour accueillir le candidat du changement” promet un militant devant le siège de l’UDPS à Limete. Dans la permanence du principal parti de l’opposition en RDC, une dizaine des militants attendent que la pluie cesse pour sortir dans les rues. Comme eux, d’autres sont au siège de l’UNC, arborant des Travaux et drapeaux à l’effigie de deux leaders.

Les deux camps ont à cœur de faire mieux que Martin Fayulu, qui a été triomphalement accueilli à son arrivée à Kinshasa la semaine dernière. Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont claqué la porte de la coalition formée à Genève autour de la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle.