Félix Tshisekedi, leader de l’UDPS et Vital Kamerhe, leader de l’UNC, ont respectivement retiré leurs signatures de l’accord conclu hier à Genève, désignant Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à la prochaine Présidentielle. Si les deux leaders ont évoqué leurs bases pour se retirer de cet accord, des sources concordantes confirment des “discussions” pour une éventuelle coalition UDPS/UNC.

Nous sommes toujours en contact”, répond un proche de Kamerhe, qui affirme qu’un ticket Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe reste toujours possible. “Les perspectives sont ouvertes“, confie-t-il sans en dire plus.

Toutefois, c’est depuis le mois dernier que les deux formations discutent dans des échanges bilatéraux pour former un ticket. Les deux partis avaient même annoncé le début officiel des discussions en octobre dernier, restées dans nouvelles.

Selon un sondage proche de l’opposition, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe forment à eux deux près 50%  des intentions de votes. Un ticket les propulseraient simplement en tête de cette Présidentielle“, fait remarquer l’éditorialiste Litsani Choukran.

Toutefois, même s’il ont été unis contre Fayulu aujourd’hui, un monde sépare UDPS et UNC. Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi auraient autant de mal à se faire accepter mutuellement auprès de leurs bases respectivement que de faire accepter Martin Fayulu“, ajoute le fondateur de POLITICO.CD.

Du côté de l’UDPS, on se montre prudent. “Nous sommes ouverts à toutes les discussions, mais il est clair que notre candidat à la Présidentielle ne pourrait s’affacer pour personne d’autre. Notre base l’a fait clairement savoir“, explique un proche de Félix Tshisekedi.