L’accord entre la Banque africaine de développement (BAD) et les gouvernements des de la RDC et du Congo-Brazzaville a été signé en marge d’une réunion d’investisseurs en Afrique du Sud. La BAD a annoncé qu’elle mobiliserait le financement du projet, dont le coût est estimé à 550 millions de dollars.

Le pont aura une longueur d’un peu moins de 1,6 km et comprendra une autoroute à quatre voies, une voie ferrée et une passerelle pour piétons. Il est prévu qu’il s’agisse d’un pont à péage et il y aura des postes frontières aux deux extrémités.

Des ferries relient actuellement Kinshasa à Brazzaville, qui selon la banque sont les deux capitales les plus proches du monde. Kinshasa compterait 12 millions d’habitants et Brazzaville environ 1,8 million d’habitants.

La construction de ce pont permettra non seulement de relier les deux villes, mais également de promouvoir l’intégration de la région à travers les frontières“, a déclaré le ministre congolais de la Planification, Modeste Bahati Lukwebo, lors de la signature à Johannesburg. Aucune date de départ n’a été donnée pour la construction du pont.