RDC: Deuxième journée des discussions serrées à Genève

Les échanges entre les sept principaux ténors de l’opposition ont commencé depuis hier en début de soirée et ont pour objectif de désigner un candidat à la présidentielle du 23 décembre en République démocratique du Congo.

Adolphe Muzito, Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Moïse Katumbi et Vital Kamerhe ont alterné plusieurs réunions hier autour de l’ancien Chef de la mission de l’ONU en RDC, Alan Doss, qui dirige la fondation Koffi Anan, à la base de cette rencontre.

Hier, les quatre candidats à la candidatures ont pu brièvement se présenter et décliner leurs programmes dans un huis clos autour des autres leaders et de M. Doss. Selon les organisateurs, ceci s’inscrit toujours dans le cadre du processus qui a été mis en place.

Ce samedi, les discussions ont repris peu avant 11h (heure locale). Les principaux acteurs ont échangé dans un nouveau huis clos, alors que les adjoints se chargeaient de travailler “sur les textes et les engagements finaux“. Selon un participant, tous les acteurs vont s’engager d’abord à respecter les préalables qui ont été énumérés par l’opposition.

Quoi qu’il arrive, nous avons un engagement fort de la part de tous les acteurs sur des élections libres, inclusives et transparentes, sur le retrait de la machine à voter, mais également au sujet de 10 millions d’électeurs fictifs“, explique-t-il à POLITICO.CD.

Le vote proprement dit n’a pas encore lieu. La question de la désignation, explique-t-on, n’a pas encore explicitement évoquée. “Il n’y a aucune tendance pour l’instant, on a même pas encore commencer à parler de cette question. Nous travaillons d’abord sur le fait d’avoir une vision commune avant d’entrer dans le vif du sujet“, ajoute notre source.

Les discussions se poursuivent donc et risquent d’être longues. Les acteurs font des allés et retours dans cet hôtel de luxe où les opposants congolais décident peut-être de l’avenir politique de la RDC.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.