Pour Fridolin Ambongo, la machine à voter “ne peut pas devenir un obstacle” aux élections

Le nouvel archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, semble embrasser la position de l’UDPS sur la question de la machine à voter. Dans une interview vidéo diffusée notamment sur internet, l’homme qui a succédé au cardinal Laurent Monsengwo estime que le plus important est la tenue des élections.

La machine à voter n’est qu’un instrument, un outil pour accéder aux élections. La finalité, l’objectif, c’est ne pas la machine à voter. L’objectif c’est les élections. Et le CLC (..) travaille dans cet optique-là. S’il y a des questions autour de l’utilisation qui risquent de bloquer les élections, je crois que le CLC a le devoir de reconsidérer sa position“, dit-il dans cette interview avec la journaliste Rachel Kitsita.

Il ne faudrait pas que le moyen qu’on utilise puisse occulter l’objectif principal qui est l’alternance démocratique“, ajoute-t-il.

La question de la machine à voter continue de diviser la classe politique, mais également l’opposition congolaise. Le principal parti de l’opposition, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a estimé que le rejet de la machine ne doit être un obstacle pour la tenue des élections le 23 décembre. Une position rejetée par les autres ténors de l’opposition.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.