Des politiques toujours en prison en RDC
Prisoners are seen at the Makala prison in Kinshasa on December 18, 2012 from behind the bars of the windows of a court room. AFP PHOTO / JUNIOR D. KANNAH

Près de deux années après l’accord de la Saint-Sylvestre, des politiques sont toujours en détenus en République démocratique du Congo. Jean-Claude MUYAMBO, Franck DIONGO, Gecoco MULUMBA, Eric KIKUNDA, Firmin YANGAMBI, Christian LUMU LUKUSA, Carbone BENI, Mino BOMPOMI, Grace TSIUNZA, Cédric KALONJI, Arsène KATOLO, MIKO BOOTO, WOOTO SHAMINGA Toto, Alain MUWAKA, Héritier LOSOMBA, Enoch MUANDA et MWANZA restent systématiquement en détention malgré les mesures prévues par cet accord réclamant leurs libération.

L’organisation ACAJ, qui fait ce constat, appelle aussi le Gouvernement congolais à libérer.  “L’ ACAJ lance un appel vibrant au Gouvernement congolais pour qu’il fasse libérer tous les prisonniers politiques comme acte de décrispation de la situation politique“, à déclaré Me George Kapiamba.

Faute de quoi, l’organisation de défense des droits de l’hommage devrait lancer une consultation avec les ONG et les mouvements citoyens “en vue d’organiser une marche pacifique au cas où les prisonniers politiques et d’opinion ne seraient pas libérés dans le meilleur délai.

Kerima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…