« Le processus électoral évolue conformément au calendrier », affirme le Chef de la MONUSCO!

Intervenant par visioconférence depuis Kinshasa devant le Conseil de sécurité, Leila Zerrougui, la Représentante spéciale du Secrétaire général et Cheffe de la MONUSCO en République démocratique du Congo (RDC), a déclaré qu’à deux mois et demi de la tenue des élections présidentielles, législatives et provinciales, le processus électoral évolue conformément au calendrier électoral.

Mme Zerrougui a également salué « la posture constructive » des acteurs politiques de tous les bords qui ont de manière très constante démontré leur engagement continu dans le processus électoral, y compris en acceptant les décisions de la Cour constitutionnelle ayant abouti à l’invalidation de candidats de l’opposition politique.
« Il est donc essentiel que les protagonistes congolais parviennent à un consensus sur ces questions afin de ne pas compromettre l’acceptation des résultats des scrutins », a-t-elle dit, indiquant qu’elle poursuivrait ses bons offices à cette fin.

La Représentante spéciale a également déclaré que dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016, également connu sous le nom d’Accord de la Saint-Sylvestre, une réunion publique a pu être organisée à Kinshasa le 29 septembre dernier par les partis de l’opposition, sans encombre ni incident majeur. Une autre est prévue le 13 octobre prochain à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga.

« Il s’agit là de signes encourageants », s’est-elle félicitée, assurant qu’elle allait, sur cette question aussi, continuer sa mission de bons offices afin de contribuer à créer un environnement propice à une campagne électorale apaisée et à l’échange d’opinions.

À deux mois et demi des élections, l’opposition en RDC dresse pourtant un autre bilan à Kinshasa. Durant leur meeting du 29 septembre, ils ont posé de préalables pour leur participation à ces élections, rejetant notamment l’usage des machines à voter, ou encore du fichier électoral jugé “corrompu”.

Également par visioconférence depuis Addis-Abeba, en Éthiopie, l’Envoyé spécial pour le suivi de la mise en œuvre de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en République démocratique du Congo et dans la région, M. Saïd Djinnit, a fait part du même constat, relevant dans son rapport que « des progrès réguliers ont été accomplis dans la mise en œuvre du calendrier électoral », avec la publication de la liste définitive des 21 candidats à l’élection présidentielle, 15 355 aux législatives nationales et 19 640 aux élections provinciales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…